Absence de fonds propres, ou dénicher le capital manquant ?

pexels-photo-4246234

Lors de l’acquisition d’un bien immobilier en résidence principale, donc l’octroi d’un prêt hypothécaire, le montant de ses fonds propres est primordial. Les banques et assurances demande 20% de la valeur retenue du bien, plus les frais d’achat, en fonds propres.

Comment réunir cette somme ?

  • Utiliser votre capital de prévoyance LPP ou le nantir. Dans le cas d’un retrait, il est important de comptabiliser les impôts que vous devrez payer sur la somme utilisée.

  • Utiliser ou mettre en garantie votre 3ème pilier, il est important de contrôler la valeur de rachat pour s’assurer de l’opportunité d’un tel retrait. Et vous serez également imposé sur une partie de ce retrait.

  • Emprunter la somme manquante à un membre de votre famille ou à un proche sans oublier de consigner un contrat de prêt.
  • Conclure un crédit lombard basé sur ses éventuels actifs financier (actions, obligations, titres…)

  • Négocier avec votre banque un emprunt plus élevé basé sur vos revenus. Il est primordial de préparer un dossier de présentation sans faille.

Voici déjà quelques pistes, mais il est indispensable de bien se renseigner et de s’entourer de spécialiste avant de fixer le premier rendez-vous avec votre banque car les solutions existent pour combler le manque de fonds propres.

Source :           Bon à Savoir, UBS

 Pour des conseils avisés, n’oubliez pas de vous tourner vers de véritables professionnels: NOUS !    

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Cet article vous a plus ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Multi-études d’estimation

Vous désirez vendre au meilleur prix et dans un délai approprié ?